L’hygiène des piscines publiques en question

Hygiène PiscineAvec l’été qui arrive (enfin !), les piscines municipales vont entamer leur période la plus chargée. C’est donc un grand nombre de famille de groupe d’enfants qui vont s’amasser dans les bassins. Cependant, avec des piscines toujours plus bondées, la question de l’hygiène et de la transmission des microbes doit être posée. Même si les piscines font leur maximum pour éviter les contaminations, notamment par un traitement de l’eau intensif, il n’y a pas de possibilité d’atteindre le risque zéro, surtout avec autant de baigneurs. Faisons un point détaillé des risques et autres désagréments que vous pouvez rencontrer en allant à la piscine municipale.

Hygiène corporelle de rigueur !

Un des plus courants problèmes rencontré reste la question de l’hygiène. En effet, avec autant de monde dans une piscine, difficile de penser que chacun est d’une propreté irréprochable. Les piscines font donc le maximum pour sensibiliser le grand public sur cette question. Elles encouragent les gens à prendre soin de leurs corps juste avant d’entrer dans l’eau. Et cela passe par des gestes très simples qui devraient être respectés par tous. Il suffit donc de prendre une douche au savon juste avant d’entrer dans l’eau et de porter un bonnet de bain. Pas compliqué me direz vous ! Certes, mais ces petits gestes ne sont pas encore devenus des réflexes pour tous. Or, avec la surpopulation des bassins, le traitement au chlore s’avèrera moins efficace et pourra même exacerber ces petites négligences hygiéniques, causant des risques plus importants.

Les microbes pullulent

Tout d’abord, « il faut savoir qu’aucune eau n’est totalement stérile, ce qui en soi n’est pas un problème. Mais ça peut le devenir quand la concentration de bactéries devient trop importante », comme le confirmait au journal Sud le Pr. Didier Pittet (source), spécialiste en prévention des infections des hôpitaux universitaires de Genève. On le voit bien, la forte concentration de baigneurs peut donc entraîner une multiplication des microbes et bactéries. De plus, la matière organique que nous libérons naturellement interagis mal avec le chlore et cela « forme des sous-produits qui sont des contaminants chimiques nocifs, comme les trichloramines ou le chloroforme. Ces composés peuvent atteindre des taux capables d’entraîner des troubles respiratoires (asthme, bronchites…) cutanés (eczéma) ou oculaires » selon les experts de l’AFSSET (Agence française de Sécurité sanitaire de l’Environnement et du Travail). On le voit donc la présence d’une foule assez dense, comme souvent en été, peut causer des risque sanitaire. Concrètement, vous risquer de plus facilement contracter des infections de la peau, comme des verrues ou des mycoses. La mycose de la voûte plantaire est très fréquente car tout le monde se balade dans les vestiaires et autour de l’eau pieds nus. Afin de minimiser au maximum les risques d’infection, nous vous conseillons de porter des tongs lorsque vous êtes hors de l’eau.

Chez soi pas ces problèmes…

Si toutes ces questions vous posent vraiment problème ou si vous ne souhaitez pas prendre toutes les précautions nécessaires, la meilleure solution pour profiter d’une bonne baignade au soleil sera certainement d’installer une piscine dans votre jardin. Avec une eau bien traitée, vous serez garantis de ne pas rencontrer ces problème car avec seulement votre famille ou quelques amis dans l’eau, aucun risque de surpopulation qui entraîne la formation de microbes. Et pour ceux qui pensent qu’une piscine personnelle n’est pas dans leur budget, les piscines hors sol pourront correspondre à leur attentes. Simple à mettre en place et à des prix très abordables, elles vous accompagneront pendant de nombreuses années et elles seront vite rentabilisées.

Check Also

L’hivernage d’une piscine

L’hivernage de la piscine est une opération qui consiste à protéger la piscine en période ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *